Ces nouvelles puces seront lancées d’ici 2024.

Oppo travaille sur le développement de ses propres chipsets mobiles (SoC) haut de gamme pour équiper ses smartphones phares dans un avenir proche. Le géant chinois tente par cette initiative de réduire sa dépendance vis-à-vis des fabricants de processeur tels que Qualcomm ou MediaTek, suivant ainsi les traces d’autres géants du smartphone comme Apple, Samsung, Huawei et Google.

De nouvelles puces à l’horizon 2023-2024

Oppo a réussi son internationalisation et est à l’heure actuelle le quatrième plus grand vendeur de smartphones à travers le monde. Plus tôt cette année la marque avait confirmé qu’il travaillait sur ses propres processeurs, et aujourd’hui, des sources proches du dossier ont révélé au quotidien économique Nikkei Asia le calendrier de lancement possible de ces prochaines puces. Le géant chinois prévoit de commencer à proposer ses nouveaux SoC maison dans le courant de l’année 2023 ou 2024 au plus tard.

L’article de Nikkei révèle également qu’Oppo travaille en collaboration avec le fondeur Taïwanais TSMC (le plus grand fabricant de puces au monde) et notamment avec sa technologie de gravure à 3 nm. TSMC ajoute donc un nouveau géant de l’industrie à son portefeuille de clients, l’entreprise étant déjà sous contrat avec d’autres grandes marques telles que Apple, Intel, AMD et Nvidia.

Maîtriser la chaîne d’approvisionnement, un enjeu de plus en plus capital

Oppo n’est pas le premier fabricant de smartphones à se lancer dans la conception de ses propres SoC. Apple conçoit depuis plus de 10 ans déjà ses propres puces « A » pour les iPhone et iPad. Du côté des smartphones Android, des marques comme Samsung, Huawei et Xiaomi développent également leurs propres puces sur certains modèles. Enfin, Google a récemment introduit les nouveaux processeurs Tensor sur sa nouvelle gamme Pixel 6 en 2021.

L’engagement d’Oppo à développer ses propres puces haut de gamme lui permettrait d’avoir un meilleur contrôle sur sa chaîne d’approvisionnement et pourrait également aider à réduire l’impact de la pénurie mondiale actuelle de semi-conducteurs. De plus, cela démontrerait que la marque est capable de rivaliser avec les meilleurs développeurs de semi-conducteurs au niveau mondial.

Lire aussi :  Le Oppo Reno7 est déjà dans les tuyaux en Chine